Nzala mpandu

De Wikikongo, l'encyclopédie libre du groupe linguistique kôngo.
Aller à : navigation, rechercher

Traduction courante

Nzala mpandu: veut dire celui qui à soif de la connaissance sacrée. les Kongo sont issus de tata Nzala mpandu et mama Nkenge lufuma, selon la tradition initiatique kongo. Voici les noms des Douze enfants appelés les Douze Mvila Kôngo: Na Lukengo, Na Mulangu, Na Ndinda, Na Kimbu, Na Ngombe, Na Kanioka, Na Mulambi, Na Kalombo, Na Nkombo, Na Madionga, Na Lubaki...


Singulier, Pluriel

  • Singulier :
  • Pluriel :

Etymologie


Concepts dérivés


Synonymes


Exemples de composition


Proverbes


Thématiques

HISTOIRE DES ORIGINES DU PEUPLE KONGO

Sina Dia Kanda Dia Bandombe


Ne Nzala Mpandu i Nkulu wantete wa Kanda dia Ndombe za ntela miazangama diabutuka vana mongo wa Etiopi. Ne Nzala Mpandu wabuta bana kumi bole. Na Lukengo o muan'andi wantete. Mu nkun'a Na Lukengomuatuka Tata Nimi wabuta Nsaku, Mpânzu, ye Nzinga Bakulu ba Ntuk'a Kongo. Bandombe bafunana ku Etiopi, bamuangana ye tunga Nubi, Ngipiti, Sahara, ye Kanana (Israel).


Traduit en français ce texte Kikongo pur dit ceci:


portrait de Ne Nzala Mpandu

Ne Nzala Mpandu est l' Ancêtre Originel de la Race Noire de grande taille née sur le plateau de l'Ethiopie. Ne Nzala Mpandu mit au monde Douze enfants, dont le fils aîné s' appelle Na Lukengo.

C'est de la descendance de Na Lukengo que sera issu, après le déluge, l'Ancêtre Nimi, qui est le père de Nsaku, Mpânzu, et Nzinga qui sont les trois patriarches Kôngo, Makuku matatu ma lamba kongo, representent: spiritualité, science et pouvoir .

A partir de l' Ethiopie, les Noirs de grande taille vont se répandre et occuper la Nubi, l' Egypte, le Sahara et le pays de Kanana "Israël".

Voici le nom des Douze enfants appelés les Douze Mvila Kôngo : Na Lukengo, Na Mulangu, Na Ndinda, Na Kimbu, Na Ngombe, Na Kanioka, Na Mulambi, Na Kalombo, Na Nkombo, Na Madionga, Na Lubaki.

les descendants de Nzala Mpandu et Mama Nkenge lufuma ont peuplés l' Etiopi, la Nubie, Ekipata (=Egypte), le [[Madiani, Kanana (actuel Israël), la Nzambu (=l' Inde), etc...

Les Grands Nabi kôngo nomment le continent Africain par le nom de Katiopa. Katiopa veut dire la Terre du Soleil de Zita dia nza, le Soleil du Centre du monde, le Soleil de Sirius, l' Energie Bleue... ! Le Bukongo enseigne qu'à l' époque préhistorique, Mani zita dia nza, le Seigneur du Soleil Sirius déclara :

- Katiopa i ntoto ame wansambu, kansi Kongo i ntim'a Katiopa.

- Katiopa (=l'Afrique) est la terre bénie, tandis que le Kongo est le Cœur de Katiopa. Les Nabi Kôngo disent que le Mahasimbi, le Grand Génie appelé NE Muanda Kongo est l’œil du Soleil Zita dia Nza sur cette planète terre. Ne Muanda Kongo est le superviseur invisible des Bena Kongo et du pays Kongo dia Ntotela d'où la Mission Cosmique des Bena Kongo...


Tu es mon Peuple Élu. la promesse au peuple Kongo

Tes premiers Ancêtres sont venus de l' Espace, mais toi tu es né en Ethiopie. Je t'ai amené en Egypte, maintenant je te fais sortir de l' Egypte, et je t'envoie loin au-delà de l' Ethiopie :

Pour être la Tête et le Cœur de cette grande région de Ntimansi qui va de l' océan Katiopa, Kalunga (=Océan Atlantique), jusqu'aux sources du Nil. Tu habiteras au Pays de la Promesse du Grand Roi, le Grand Mani Kongo, qui viendra du Ciel, de l' Espace. C'est là que les Prophéties s'accompliront pleinement. Car en vérité dit le Seigneur, lorsque les Fils du Monde des Ténèbres arriveront à dévier collectivement les Peuples de la Terre du droit chemin, la Lumière qui réhabilitera le Monde proviendra de Kongo dia Ntontela : Aux temps prévus par le Seigneur lorsque l'Etoile de la Promesse viendra au Kongo Dia kati (=le Kongo Central).


Makaba 115 : 101-106.

La Lumière qui réhabilitera le Monde sera Nsaku, Mpânzu et Nzinga : Science, Religion et Politique... Bundu DIA Kongo I Nsaku, Mpânzu ye Nzinga. Comparez cette Prophétie adressée aux Bena Kongo avec celle du livre d’Isaïe du chapitre 18 et vous serez étonner de l' étrange ressemblance entre ces deux textes.


La Bible est la version blanchie des prophéties adressées aux Bena Kongo. Mfumu Kimbangu dit ces mots : "...continuez à lire la Bible...Nous aurons notre Propre livre sacré dans lequel sera écrit des secrets pour la Race Noire Mondiale...Un Nlongi viendra écrire ce livre et préparé l'arrivée du Grand Roi..."

Certains continuent à lire la Bible alors que le Nlongi'A Kongo NE Makandala NE Muanda Nsemi a écrit le Livre Sacré du Bukongo nommé le Makongo ou Makaba... Malheurs à ceux qui apprendront leurs leçons en retard disent les Nabi Kongo. Cette vieille prophétie fut adressé au Grand Mage Mbemba zulu qui ordonna le rassemblement en ETIOPI des BenaKongo de Kanana, d' Ekipata, de Madiani, de Muabi (déformé en Moabi), de Nubi. Sous la direction de Mbemba Zulu la grande majorité des Bena Kongo quitta le Nord pour le coeur de l'Afrique via le Zimbabue.

Après le Zimbabue, Mama Mbangala conduit les Bena Kongo dans le désert du Kalahari appelé Kongo dia Kola. Une partie des Bena Kongo iront vers le Sud où ils se mélangèrent aux Hottentots, Bushmen donnant naissance au Peuple Zulu. Les Lemba, les Zulu, les Venda sont des Nsemites Noirs. Dans le passé les Peuples Noirs d'Ekipata (=Egypte) dominait les autres peuples de leur époque. En effet les "Israélites" donc les descendants d' Adam et Ève furent sous la domination des Pharaons Negro -Égyptien.

Même la Bible atteste que "Moise" fut initié dans toute la sagesse et la connaissance des Anciens Égyptiens. En Kikongo l'eau se dit Masa, Maza, Mâmba, Mukoko, Nkoko, Mulangu, Nlangu. Le mot Masa déformé devient Musa, Mose, Moshe, Moïse. La Bible dit que Moïse veut dire Masa (=l'eau).

Je l'ai retiré de l'eau dit la fille du Pharaon (voir exode 2 :10). C'est la fille d'un Pharaon Noir qui a donné à Moïse le nom de Masa qu'on a déformé en Musa, Mose, Moshe, Moïse. Mais qu'elle était la langue de la fille du Pharaon Noir pour appeler l'eau par le mot Masa issu du Kikongo Pur.

Masa(=Moïse) était un mulâtre né d'un père Noir et d'une femme Blanche de la tribu des Hébreux Blancs...donc un fils d'un descendant de Nzala Mpandu au niveau du père et un fils d'un descendant d'Adam et Ève du côté de sa mère... Les Israélites étaient sous le joug des anciens égyptiens noirs. Après leur indépendance, l'amertume de la civilisation égyptienne va conduire les Hébreux Blancs à vouloir effacer toutes les traces de la culture égyptienne en eux. D'où cette tendance à déformer des noms d'origine égyptienne (=Kongo) en laissant tomber, ou en ajoutant certaines lettres. Par exemple Elima est devenu Elohima, puis Elohim....Nabi est devenu Rabi....Dikahala (=Assemblée) est devenu Kahal, etc...

On a tout déformé. Certaines Prophéties merveilleuses concernant les Noirs ont été blanchies et mises sur le compte des Hébreux Blancs. A la place on a mis la contestation, les malédictions, et les injures que les nouveaux Décolonisés adressent toujours à l'ancien colonisateur. Comme par exemple le mépris que les Hébreux ont pour la religion égyptienne, les malédictions sur les Cananéens (=Kongo), etc... Certains mots du Kikongo Originel se retrouvent déformés dans la langue Hébraïque dont les utilisateurs méconnaissent le sens profond originel de ces mots Kongo.

Ce vieux récit de l'origine des peuples de la terre dit ceci:

"De l'Esprit du Dieu Tout-Puissant (=Tata Nzambi'a Mpungu Tulendo) était sorti l'Esprit Solaire. De l'Esprit du Soleil était sorti le Feu Créateur . De l'Océan de Feu du Soleil était sortie Mama Ntonto, la Mère Terre, qui mit au monde ses enfants de tous les genres : les plantes, les animaux et les hommes de la race des Fils de la Terre. Mama Ntonto, la planète Terre mit au monde ses enfants, après cela nos Pères (=Mase) venus du Ciel de la lumineuse Etoile Kakongo, vinrent sur la planète Terre à l' aide d'un Kûmbi dia Tiya, d'un Char de Feu qui attérit en Ethiopie. Sur la terre de l'Etiopi, les Bâna ba Zulu (=les Fils du Ciel) se marièrent avec les Bâna ba Ntoto (=les Fils de la Terre) venus de l'Inde. De ces mariages était issus la Nation Bena Kongo.


Makaba 118 : 1-6

Les Zulu de l'Afrique du Sud sont issus d'un même ancêtre que les Bena Kongo. Ils sont des descendants des Bâna ba Zulu. Les Dogon du Mali parle de Dieu créateur AMMA, des étoiles, du Soleil Sirius (= Sigi Tolo), des planètes, et d'un char de feu venu du ciel et qui amena des EXTRATERRESTRES De Race Noire appelés NOMMO au pays de Katiopa. Fermons vite cette parenthèse.. L'un des Fils du Ciel venus sur le plateau de l'Etiopi s'appelle NE Nzala Mpandu. NE Nzala Pandu veut dire celui qui à soif de la connaissance sacrée.

le Ne est un préfixe de politesse, de noblesse désignant une personne Honorable comme NE MUANDA NSEMI, NE NKAZI BAZOLA, NE NGIMBI MUAKA, NE KALOMBO, NE MASE etc...Les variantes de NE sont NA, ZE. A l'origine des peuples, avant le déluge, les douze enfants de NE Nzala Pandu sont l'origine de Douze Clans, de Douze Tribus de l'Alliance Mystique avec le DIEU Akongo. La Tribu des descendants de NA Lukengo était sacré pour être le Conducteur, le Ntuadisi des Douze Tribus. NA Lukengo veut dire le gardien des mystères de la science initiatique laissée par les Bâna ba Zulu, les Fils du Ciel, venus de la lumineuse Planète Kakongo, de l'étoile Kakongo, Mbuetete ya Kakongo. Le Grand Ancêtre NA Lukengo mit au monde l'Ancêtre NA Nsemi (=Le Créateur) dont les descendants reçurent le nom de Nsemites. Lorsque la lettre "n" tombe, Nsemi devient Semi et les "Nsemites" devient les "Semites". Les NSemites originels étaient de Race noire. On disait d'eux qu'ils formaient en groupe, le Dikahala dia Nzambi, l'Assemblée de Dieu... donc les Noirs sont des descendants de l'Ancêtres NA Nsemi (un Noir) et non les descendants de Semi le fils de Noé, un Blanc issu d'Adam et Ève. L'un des descendants de NA Nsemi se nommait Kongo Nimi. C'est de Kongo Nimi que sera issu les Trois Grands Patriarches Sacrés du peuple Bena Kongo : Nsaku, Mpanzu ye Nzinga. Nsaku, Mpânzu et Nzinga : Tubunda Mpandu, ka Tuvambudi Mpandu ko.

Les Nsemites Noirs (=descendants de Nkulu Nsemi) étaient de Race Noire dont la Loi de société était le matriarcat. L'écriture des anciens Nsemites noirs contenait vingt deux lettres. L'écriture secrète des Grands Nabi Kôngo, Fondateurs du Royaume de Kongo dia Ntotela contient vingt deux lettres dont dix sept sont les mêmes que celles des anciens Nsemites Noirs.

La Vérité est que ce que les Mindele appellent l'ancien Hébreu est en vérité l'écriture sacrée du peuple originel de Kanana déformé en CANANÉEN...D'après le livre Isaïe chapitre 18 et 19 il est dit que les Hébreu parleront la langue de CANAAN qui est en vérité du Kikongo, la langue des Nabi Kongo fondateur du Temple de Yelusalemi, Mbanza Salemi, Mbanza Kongo


extrait de ce texte est tiré des publications de Ne Muanda Nsemi Nlongi a kongo, grand maître de bundu dia kongo.