Ntangu

De Wikikongo, l'encyclopédie libre du groupe linguistique kôngo.
Aller à : navigation, rechercher

Traduction courante

Ntangu: Temps, course apparente du soleil.

Singulier, Pluriel

Singulier : Ntangu
Pluriel : Zintangu.

Etymologie

Ntangu, du Kôngo Nta (dérivé de Ta, qui procède du déclenchement d'un principe actif) et ngu (qui a trait à la matrice, au fondamental, à une vibration essentielle). Etymologiquement, Ntangu signifie procédé de fécondation de la matrice. Il symbolise donc le temps. Il incarne la cause qui produit l'effet. Il rend compte de ce que l'univers n'est point stérile. Ta opère une fécondation de ngu pour produire une "réalité" et le phénomène se répète donnant ainsi lieu à lutangu. Cela est et ne saurait être que la phénoménologie du temps qui s'écoule.

Synonymes

  • Lowa
  • Ntangua


Exemples de compositions

  • Mu Kôngo ntangu yeka fuana, butsiele.
  • Muna kima kima na ntangu.

Proverbes

Saisir ici le contenu de la rubrique ...

Thématiques

Mâma-wa-ndombi, nta-ngu nta: et ngu: le soleil noir, il est un soleil noir, il est un soleil invisible et obscur; c'est lui qui envoie sans cesse des forces au soleil visible. Celui ci transforme et les renvoie sous forme de lumière. Ce soleil invisible est une mère( selon Matsuwa), d'ou le nom de nta-ngu, c'est à dire "appelle moi mère"; ngu étant la mère. et Matsuwa-ma-Ngoma, ayant fait la majeustueuse découverte, s'est écrié: ah mama wa ndombi!; cette mère est noire. d'ou la célèbre expression de "mâma-wa-ndombi". Ici, le terme noir ne désigne pas la couleur mais son aspect fertilité (par opposition à la stérilité)." Mama wa ndombi" fait référence à ce soleil noir. la lumière de la création est donc enfermée dans le soleil noir qui donne Nkengé-sa-mba. Nkenge-sa-mba a envoyé la lumière primordiale que le soleil visible transforme et renvoie sous forme de lumière. La lumière de Nkenge-sa-mba ne révèle les choses qu'en se heurtant à ces même choses. Si rien ne se trouve sur son chemin, elle reste invisible. Seul obstacle qu'elle rencontre peut la révéler. En fait tout ce que nous voyons, tout ce que nous touchons et nous croyons avoir prés de nous, se trouve déjà loin de nous. C'est pour cela que le vrai ngunza, initié dans le lemba de kongo, parle de la clairvoyance. il la situe dans la sensation intérieure profonde et non dans la vision de quelque chose d'extérieur. le kingunza découle du lemba, une spiritualité de la connaissance dans le lemba , on connais les choses, les mystères, on les pénètre(kota). on comprend bien qu'un ngunza du lemba ne croit pas que Dieu à seulement prononcé quelque mots et le monde a été crée. KIMBEMBE NSAKU Sengele " dans son livre ntangu y fweni".