Accueil

De Wikikongo, l'encyclopédie libre du groupe linguistique kôngo.
Aller à : navigation, rechercher
Mbemba
Yenge kieno !
WIKIKONGO est un projet d’encyclopédie libre, du groupe linguistique Kôngo, que vous pouvez améliorer.
Pour ne pas exposer votre adresse IP pendant une contribution, vous devez disposer d'un compte et vous connecter.
Le menu en haut à droite permet de Créer un compte
4 500 articles en français et kôngo

Image de la semaine

Gorges de Dioso


Une vue des gorges de Dioso, région du Kouilou (de Rep Congo)

Site touristique en région Kouilou, près de Pointe Noire.
Ce site est considéré par l'aristocratie spirituelle kôngo, adepte de kimpeve kia kikulu,comme un foyer spirituel majeur de la région, sous protection des référents spirituels attachés au Kouilou et donc à la culture initiatique spirituelle Vili.

Concept de la semaine

Nous introduisons un cycle de concepts racines jusqu'en fin 2015. Les concepts racines ont la particularité d'être souvent "intraduisibles", cependant ils fondent les concepts plus complexes de la langue kôngo, et de ce fait dévoilent l'essence de la vision kôngo du Monde.


Na: concept racine qui a trait à ce qui est public ou impersonnel. On comprend la portée de na en examinant quelques concepts. Dans nâka (monter), na traduit le fait que le positionnement en hauteur rend l'entité visible du plus grand nombre et donc le pousse vers un statut de public. Dans nanguna (soulever), na traduit encore cette idée de rendre visible par le plus grand nombre. Dans kinanga (aliénation), Na signifie ce qui est devenu impersonnel autrement dit ce dont n'importe qui peut disposer presque à sa guise, il s'agit d'une perte d'identité ou de souveraineté.
Le chiffre 8 se dit en kôngo nâna et il existe une expression, pour signifier qu'on n'a pas joué un rôle essentiel dans l'avènement d'un fait, qui dit : meno wa nâna kuâni (je ne suis que le huitième). En effet dans la vision du monde kôngo le chiffre 8 (nâna), ne fait que clôturer le travail accompli par un cycle de 7 (nsambôdia). On retrouve ce coté impersonnel de na.
Na : est également utilisé pour signifier "avec" ou "en compagnie de".

Proverbe du mois

Mâma Mvita Kimpa, Ngudi ya Kingunza

Mvita Kimpa

L'histoire de Mâma Mvita Kimpa révèle une dimension spirituelle lorsque celle-ci est abordée du point de vue du Kingunza, c'est à dire à travers le prisme de ses adeptes, ses héritiers spirituels. En effet dans la spiritualité initiatique Ngunza za kikulu, Mâma Mvita Kimpa a le statut de Ngudi ya Kingunza.

Les ngunza estiment qu'en Kôngo dia Ntotela à la fin des années 1600 Nsinda za Kôngo, za batika mu muangana. Cela faisait près de deux siècles, que Kôngo dia Ntotela perdait implacablement son identité, sa spécificité spirituelle, son indépendance politique, bref sa souveraineté sous les attaques des miyadi.
Du point de vue du Kingunza kia Kikulu, l’écart entre le Dessein de Mâ Mpûngu pour Kôngo et la situation de cette époque, est tel, que Mâ Mpûngu, mu Muanda Kôngo, muna Nsinda Mpandu, permettra la venue « ya Tezo na Dimbu kia Mâma Mvita Kimpa mu Kôngo dia Ntotela ». Kimpa Vita, Kimpa Mvita, Kimpa kia Mvita (mystère du combat, alias Dona Beatriz) est née dans ce contexte, en Kôngo dia Ntotela, en 1684.
Traduit de l'anglais, l'extrait ci-dessous, de l'ouvrage de John Thorston intitulé "Dona Beatriz et le mouvement des anthoniens", annonce mbatukulu salu kia Mâma Mvita Kimpa:

« Août 1704. Dona Béatrice Kimpa Vita, une jeune Kongolaise âgée de vingt ans, est alitée, à l’article de la mort. Voilà sept jours qu’elle est souffrante. Son corps enfiévré est en sueur, des hallucinations se bousculent dans sa tête. Elle sait qu’elle était en train de mourir. Mais tout à coup, elle s’apaise et une vision claire lui apparaît : un homme vêtu de l’habit bleu à capuche des moines capucins. La vision semble si réelle qu’elle a l’impression que l’homme se tient dans la pièce avec elle. Elle se tourne vers lui, pétrifiée. ».

Mbuta Kimbangu Simon, wa bangula kimpa kia kimpeve

Kimbangu Simon

Tâta Kimbangu Simon est issu d'une famille modeste de paysans. Il est né à Nkamba le 24 Septembre 1887 en territoire dit Congo-Belge (actuel République Démocratique du Congo). De religion protestante, il reçoit une éducation anglicane. Après quelques années d'étude, il est nommé catéchiste.

Il abandonnera cette activité pour se rendre à Léopoldville (actuel Kinshasa), la capitale, afin d'y trouver du travail. Confronté aux réalités socio-professionnelles, il réalise l'enjeu des rapports de force entre les colons et les nationaux khemites. Il prend conscience des abus et des souffrances de ses concitoyens et finit par regagner son village natal.

Le 18 Mars 1921, Kimbangu Simon reçoit, par « channeling » mu kimpeve, les instructions d’un Messager spirituel (un intermédiaire divin) lui enjoignant "mu yabama salu kia Kôngo. La nouvelle se répand dans son milieu. Il est dit de lui qu'il est l'envoyé de Mâ Mpûngu, celui qui délivrera les khemites de la domination étrangère.
Il lui est reconnu alors le statut de Ntumua c'est à dire prophète Ngunza. Il a des dons extraordinaires de guérison, il redonne vie aux mourants.

Un article est consacré à Tâta Kimbangu Simon, et du point de vue Ngunza za kikulu il est l'un des représentants de Nsinda Mpandu.

Mbuta Matsoua André, wa bangula kimpa kia kimayala

Mastoua André

Grenard MATSOUA André est né le 17 janvier 1899 à Mandzakala aux environs de Brazzaville. Elève à l'école de la Mission Catholique de Mbamou, il y recevra l'enseignement des Pères du Saint-Esprit.
A la fin de sa scolarité, il est nommé catéchiste. C'est un homme qui aime s'instruire. Il est brillant orateur. Outre le catéchisme et l'alphabétisation qu'il dispense à ses concitoyens, il oriente cette instruction vers les problèmes du Congo (ceux de l'avenir du Congo et des rapports entre les Blancs et les Noirs). Il est admiré des plus importantes personnalités régionales. Sa popularité ne cesse de grandir.
Il a un amour profond pour son pays et en parle avec beaucoup de respect. Il désire que les Congolais des deux rives prennent conscience des problèmes qui se posent à eux et retrouvent la voie de l'unité et du progrès. Affecté à Mayama Grenard MATSOUA André ne restera que très peu d’années. Il décide, en effet, d'abandonner son poste au regret de ses concitoyens. Il part pour la capitale où il entre aux services des Douanes en 1919. Il se distingue par la qualité de son travail et bientôt il est nommé Commis des Douanes. A Brazzaville il prend contact avec l'élite et tient des réunions sur les problématiques du moment. Ses auditeurs reconnaissent en lui une intelligence très vive des problèmes contemporains. Partout on parle de lui.
Il est aujourd'hui considéré, par l'aristocratie spirituelle de Ngunza za Kikulu, comme un spirituel de haut rang, membre de Nsinda Mpandu.

Un article est consacré à l'histoire de Matsoua André de la naissance à l'arrestation puis la disparition à Mayama en 1942.

Présentation

Wikikongo est un projet d’encyclopédie collective établie sur Internet et qui fonctionne sur le principe du wiki. Wikikongo a pour objectif d’offrir un contenu librement réutilisable, objectif et vérifiable, que chacun peut modifier et améliorer.

C'est un projet initié par le Club Matsoua et dont l'idée originelle est née au sein de l'Ordre initiatique Mbongi ya Kimpeve mu Tumbula Kingunza mu Nza ya M'vimba.

Wikikongo est un projet de synthèse des civilisations des peuples de culture Kongo, géographiquement de la sphère d'influence de Kôngo dia Ntotela - l'ancien Royaume Kôngo ( République du Congo, République Démocratique du Congo, Angola et une bonne partie de la République Gabonaise). Mais il s'agit, en fait, des cultures du groupe linguistique Kôngo dont la liste non exhaustive regroupe :Kôngo-Bêmbe, Kôngo-Boko, Kôngo-Dôndo, Kôngo-Hangala, Kôngo-Kâmba, Kôngo-Lâri, Kôngo-Manianga, ..., Kôngo-Sûndi, Kôngo-Teke, Kôngo-Vili, Kôngo-Yômbe, Kôngo-Yaka, Kôngo-Zulu, ...

Le point de départ de la synthèse est toujours le concept (traduction courante, singulier, pluriel, étymologie, dérivé, composition, proverbe, et thématique). Wikikongo n’est pas un lexique proposant la traduction des mots du groupe linguistique Kôngo dans d’autres langues mais un espace d'expertise sur les concepts du groupe linguistique Kôngo. Chaque concept a vocation à être explicité en développement encyclopédique. On déclinera, par exemple, une thématique des différentes cérémonies de mariage en partant du concept lôngo.

Actuellement, Wikikongo en français, est le premier maillon des sites Wikikongo. Ces sites seront déclinés en anglais, en espagnol, en portugais et in fine en kôngo.

Le cadre du projet est défini par des principes fondateurs. Son contenu est sous licence cc by-sa 3.0 et peut être copié et réutilisé sous la même licence, même à des fins commerciales, sous réserve d'en respecter les conditions.

Participation

Chacun peut publier immédiatement du contenu en ligne, à condition de respecter les règles essentielles établies par la communauté ; par exemple, la vérifiabilité du contenu ou l’admissibilité des articles.

De nombreuses pages d’aide sont à votre disposition, notamment pour créer ou modifier un article, ou insérer une image. N’hésitez pas à poser une question.

Communauté

Au total, 24 comptes d'utilisateur ont été créés sur Wikikongo, et, parmi eux, 1 ont été actifs durant le dernier mois. Tous les rédacteurs des articles de Wikikongo sont bénévoles ; ils constituent une communauté collaborative, où les membres coordonnent leurs efforts au sein des projets thématiques et de divers mbongi ou espaces de discussion.

Les débats et remarques sur les articles sont les bienvenus. Les pages de discussion servent à centraliser les réflexions et les évaluations permettant d’améliorer les articles.

Projets frères

Mbongi-a-Kongo
Mbongi-a-Kongo
Initiative de projets qui devront, dans une première phase, mettre en place des Instituts du Monde Kôngo, et dans une seconde phase, accueillir un jour Lemba dia Kôngo (instance de coordination de tous les projets de Kôngo).
Zingu kia Kongo
Wikikongo ne garantit pas le contenu mis en ligne.
Club Matsoua, étant un hébergeur, ne saurait être tenu responsable des erreurs éventuelles contenues sur ce site.
Chaque rédacteur est responsable de ses contributions.